Galettes briochées individuelles

Publié le par Libellule33

Galettes briochées individuelles aux oranges confites

Galettes briochées individuelles aux oranges confites

Mercredi nous étions le 6 janvier, c'était donc l'épiphanie.

Chose que je ne savais pas, j'ai appris que l'épiphanie est traditionnellement le 6, mais que si elle tombe en semaine, nous la fêtons le deuxième dimanche après Noël (pour les pays où cette fête n'est pas fériée) soit cette année le dimanche 3 janvier.

Pourquoi l'Epiphanie? Elle aurait plusieurs origines:

- à l'Antiquité pour fêter le dieu Dionysos (dieu du vin, de la fête), mais aussi la renaissance de la végétation car elle était proche du solstice d'hiver.

- une fête païenne des romains pour célébrer Saturne et qui symboliserait la protection des liens de la famille et de la cité

- au IVe siècle pour les premiers chrétiens, cette période viendrait après avoir célébré la naissance de Jésus. Elle permettrait de fêter l'arrivée le personnage "providentiel" qu'il représente, reconnu par les rois mages.

Pourquoi la galette et la fève?

- un gâteau doré et rond rappelant le soleil (et la fête de Saturne) qu'on offrait à son entourage lors des fêtes, puis au Moyen Age un gâteau des rois qui accompagnait la redevance versée au seigneur.

- pour la fève: chez les romains, il était d'usage de choisir le roi du festin en tirant un jeton noir ou blanc. Lors de cette journée, il pouvait réaliser tous ces désirs et avoir tout ce qu'il désirait. Et, la tradition d'envoyer le plus jeune des convives (innocent) sous la table pour désigner à qui distribuer les parts, viendrait également de cette époque.

A l'origine, on glissait dans un pain un haricot et non une fève.

Peu à peu, la galette est devenue plus élaborée et a pris des spécificités de différentes régions.

Dans le sud et le nord, le gâteau des rois est recouvert de fruits confits et/ou de sucre. Puis, au 17e siècle serait née la frangipane, feuilletée et fourrée à la frangipane (crème pâtissière, beurre, sucre et poudre d'amandes) à la demande d'Anne d'Autriche et de son fils Louis XIV. Et, ce serait pour cela qu'elle était surnommée la galette parisienne.

Plus d'infos ici.

Assez de blabla, passons aux choses sérieuses ^^. Chez nous, nous préférons la galette briochée. J'ai donc décidé pour la 1ere fois d'en faire une maison. Pour cela, je me suis basée sur la recette des bretzels sucrés de Christophe Felder, où j'ai remplacé l'eau de fleur d'oranger par de la vanille liquide (la fleur d'oranger ce n'est pas ma tasse de thé). Au lieu de réaliser trois gros bretzels, j'ai fait huit petites couronnes.

Il est encore le temps d'en faire d'autres...

Ingrédients:

- 15g de levure de boulanger (sèche)

- 3 grosses cuillères à soupe de lait

- 325g de farine

- 3 oeufs

- 75g de sucre semoule

- 1 cuillère à café de sel

- 115g de beurre mou

- 80g d'oranges confites (soit les écorces de 2 oranges bio)

- 2 cuillères à soupe de vanille liquide

Dorure:

- 1 œuf entier

- 1 jaune d’œuf

- 1 grosse cuillère à soupe de lait

Facultatif: du sucre pour la décoration sur le dessus et/ ou garder quelques morceaux d'oranges confites

Préparation:

4h10 (de repos et de pousse en tout) et 15 minutes de cuisson

Dans un récipient, délayez la levure et le lait tiède.

Incorporez 50g de farine et mélangez bien (cela doit être un peu élastique). Remplissez le saladier du reste de la farine, posez le levain dessus et recouvrez d'un peu de la farine.

Laissez "pousser" 30 minutes environ dans un endroit tiède (vous pouvez préchauffez le four à 40°C, puis l'éteindre et placez le saladier avec le levain dedans) pour que le levain fermente un peu et gonfle.

Lorsque le levain a poussé, ajoutez-y les œufs, le sucre et le sel.

Travaillez la pâte à l'aide d'une cuillère en bois jusqu'à ce qu'elle se décolle un peu du bord du récipient (si ça colle un peu trop, ajoutez un peu de farine, mais pas trop au risque que vos galettes soient trop sèches et aient un effet "béton", pas aériennes! Ne vous inquiétez pas après la pâte va "durcir" un peu au frigo).

Incorporez le beurre mou (pas fondu!) et travaillez le tout à la main jusqu'à ce que la pâte se détache des bords.

Ajoutez les oranges confites coupées en petits dés (vous pouvez en réservez un peu de côté pour en parsemer sur le dessus avant la cuisson) et la vanille liquide. Mélangez pour que les ingrédients soient bien répartis et formez une boule.

Filmez le récipient et placez le au réfrigérateur pendant 3 heures...

Coupez la pâte en huit parts égales.

Farinez votre plan de travail, écrasez la pâte et repliez la sur elle même. Réalisez des boudins. Travaillez-les afin de leur donner une forme de couronne.

Disposez-les sur des plaques recouvertes de papier sulfurisé (quatre-cinq par plaque) et laissez-les pousser durant 40 minutes dans un endroit tiède (ou au four comme précédemment).

.

Galettes briochées après la pousse

Galettes briochées après la pousse

Préchauffez votre four à 180°C (avant, sortez vos couronnes bien gonflées du four, si vous les avez fait pousser dedans).

Préparez la dorure: mélangez dans un bol un œuf entier et un jaune avec le lait.

Badigeonnez vos galettes de cette préparation (et si vous le désirez, parsemez de dés d'oranges confites sur le dessus et/ou de grains de sucre).

Enfournez 5 minutes à 180°C, puis baissez le four à 170°C. Poursuivez la cuisson pendant 10 minutes environ.

Couvrez les couronnes de papier aluminium en fin de cuisson s'ils colorent trop.

Les couronnes sont délicieuses tièdes et sont à déguster le jour même pour qu'elles restent bien moelleuses. Sinon 1 ou 2 jours après, posez-les sur le dessus de votre grille pain, et mettez le en fonctionnement, réitérez l'opération pour l'autre côté. Vos galettes briochées retrouveront un peu de leur moelleux.

Galettes briochées aux oranges confites

Galettes briochées aux oranges confites

Petit plus:

La recette des oranges confites

Il vous faut :

- 2 oranges bio

- 150g de sucre

- 25cl d'eau

- 1/2 cuillère à soupe de miel neutre

Préparation:

Pelez les oranges (soit vous ne gardez que les zestes et donc le mois de blanc possible, ou soit vous prenez un peu de pulpe (5mm) avec le zeste).

Faites bouillir de l'eau, plongez y les lanières d'oranges, laissez bouillir 1 minute et égouttez. Renouvelez l'opération deux fois, cela vous permettra de réduire l'amertume de la peau d'orange.

Réalisez un sirop avec le sucre et l'eau, en les portant à ébullition (laissez épaissir un petit peu).

Y plonger les lanières d'orange et faites bouillir pendant 2 à 5 minutes. Ajoutez le miel et remuez. Puis sortez les lamelles d'orange, égouttez les dans une passoire ou sur une grille. Laissez refroidir et sécher 1 heure environ.

Vous pouvez les garder dans un bocal fermé au réfrigérateur, et faire de même avec des citrons. Ou bien les enrober de chocolat fondu pour confectionner des orangettes.

Régalez vous bien!!! Et surtout, faites plaisir à vos proches en partageant vos galettes. Car la cuisine c'est surtout ça: du partage et du plaisir.

Galettes briochées individuelles

Publié dans Dessert

Commenter cet article